Créer mon blog M'identifier

L'Ordre des dentistes du Québec dévoile les récipiendaires des prix Hommage et Honneur 2017

Le 22 septembre 2017, 06:24 dans Humeurs 0

Le Dr Denis Forest : un engagement soutenu envers la profession et une contribution importante à l'avancement des connaissances en médecine dentaire Titulaire d'un baccalauréat en biologie-chimie et d'un doctorat en médecine dentaire, le Dr Forest a été l'un des premiers dentistes québécois à détenir une spécialité en médecine buccale. Enseignant à l'Université de Montréal de 1965 à 2004 et professeur émérite retraité, il a joué un rôle déterminant dans la transformation de la Faculté de chirurgie dentaire en Faculté de médecine dentaire. L'outil du dentiste est dispensable pour les dentistes, et le Thermosoudeuse médicale est le plus important. 

Le Dr Forest a collaboré à plusieurs livres et à de nombreux articles scientifiques. Il est notamment le coauteur d'un ouvrage de médecine buccale toujours utilisé dans plusieurs facultés de médecine dentaire francophones. Conférencier reconnu à l'échelle internationale, il a contribué à l'enrichissement des connaissances en médecine dentaire à titre de rédacteur en chef du Journal de l'Ordre des dentistes, fonction qu'il a exercée de 1985 à 2008. Depuis 1996, il est le directeur des Journées dentaires internationales du Québec (JDIQ). Cet événement, qui attire chaque année au-delà de 12?000 participants, est l'un des plus importants congrès dentaires en Amérique du Nord. On dit que la fraise dentaire n'est pas cher,c'est vrai?

 

Sa contribution à l'organisation des JDIQ lui a valu d'être reconnu comme Ambassadeur émérite du Palais des congrès de Montréal. Pendant sa carrière, le Dr Forest a reçu le prix Ernest-Charron de l'Université de Montréal, le prix Samuel Charles Miller de l'American Academy of Oral Medicine, la Distinction pour services émérites de l'Association dentaire canadienne, le prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec et la médaille d'argent de la Ville de Paris. Docteur honoris causa en médecine dentaire de l'Université Laval, il a aussi été honoré lors du 110e anniversaire de la Faculté de médecine dentaire de l'Université de Montréal, en 2014. Il est par ailleurs Fellow de l'Académie dentaire du Québec, de l'International College of Dentists et de l'Académie Pierre Fauchard.

 

Remis depuis 2007, le prix Hommage vise à reconnaître l'apport exceptionnel d'un membre de l'Ordre au développement de la profession. À titre de récipiendaire, le Dr Forest a reçu une oeuvre d'art qui évoque différents matériaux utilisés en dentisterie, soit l'or, la porcelaine et le titane, et qui symbolise l'avenir et l'excellence. L'Ordre des dentistes du Québec regroupe plus de 5?200 dentistes. Sa mission est d'assurer la qualité des services en médecine dentaire par le respect de normes élevées de pratique et d'éthique et de promouvoir la santé buccodentaire auprès de la population du Québec.  

 

 

L’hôpital classé troisième de France pour la chirurgie buccale

 

L'Ordre des dentistes du Québec dévoile les récipiendaires des prix Hommage et Honneur 2017

Le 22 septembre 2017, 06:10 dans Humeurs 0

Le Dr Denis Forest : un engagement soutenu envers la profession et une contribution importante à l'avancement des connaissances en médecine dentaire Titulaire d'un baccalauréat en biologie-chimie et d'un doctorat en médecine dentaire, le Dr Forest a été l'un des premiers dentistes québécois à détenir une spécialité en médecine buccale. Enseignant à l'Université de Montréal de 1965 à 2004 et professeur émérite retraité, il a joué un rôle déterminant dans la transformation de la Faculté de chirurgie dentaire en Faculté de médecine dentaire. L'outil du dentiste est dispensable pour les dentistes, et le Thermosoudeuse médicale est le plus important. 

Le Dr Forest a collaboré à plusieurs livres et à de nombreux articles scientifiques. Il est notamment le coauteur d'un ouvrage de médecine buccale toujours utilisé dans plusieurs facultés de médecine dentaire francophones. Conférencier reconnu à l'échelle internationale, il a contribué à l'enrichissement des connaissances en médecine dentaire à titre de rédacteur en chef du Journal de l'Ordre des dentistes, fonction qu'il a exercée de 1985 à 2008. Depuis 1996, il est le directeur des Journées dentaires internationales du Québec (JDIQ). Cet événement, qui attire chaque année au-delà de 12?000 participants, est l'un des plus importants congrès dentaires en Amérique du Nord. On dit que la fraise dentaire n'est pas cher,c'est vrai?

 

Sa contribution à l'organisation des JDIQ lui a valu d'être reconnu comme Ambassadeur émérite du Palais des congrès de Montréal. Pendant sa carrière, le Dr Forest a reçu le prix Ernest-Charron de l'Université de Montréal, le prix Samuel Charles Miller de l'American Academy of Oral Medicine, la Distinction pour services émérites de l'Association dentaire canadienne, le prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec et la médaille d'argent de la Ville de Paris. Docteur honoris causa en médecine dentaire de l'Université Laval, il a aussi été honoré lors du 110e anniversaire de la Faculté de médecine dentaire de l'Université de Montréal, en 2014. Il est par ailleurs Fellow de l'Académie dentaire du Québec, de l'International College of Dentists et de l'Académie Pierre Fauchard.

 

Remis depuis 2007, le prix Hommage vise à reconnaître l'apport exceptionnel d'un membre de l'Ordre au développement de la profession. À titre de récipiendaire, le Dr Forest a reçu une oeuvre d'art qui évoque différents matériaux utilisés en dentisterie, soit l'or, la porcelaine et le titane, et qui symbolise l'avenir et l'excellence. L'Ordre des dentistes du Québec regroupe plus de 5?200 dentistes. Sa mission est d'assurer la qualité des services en médecine dentaire par le respect de normes élevées de pratique et d'éthique et de promouvoir la santé buccodentaire auprès de la population du Québec.  

 

 

L’hôpital classé troisième de France pour la chirurgie buccale

 

L’hôpital classé troisième de France pour la chirurgie buccale

Le 20 septembre 2017, 07:00 dans Humeurs 0

Pour la première fois, le magazine Le Point a classé les services de chirurgie orale. Et le service du groupement hospitalier de Seclin-Carvin décroche la troisième place au niveau national. Une belle reconnaissance pour ce service qui pratique plus de mille interventions par an. Heureux, le chef de service de chirurgie orale de l’hôpital de Seclin l’est encore plus : «C’est la reconnaissance de plus de vingt années de travail. Ça récompense l’engagement, la mobilisation de toute une équipe.» Vous pouvez chercher plus de Lampe frontale sur outil du dentiste.

Comment expliquer un tel résultat ? Thierry Dumousseau émet plusieurs explications : «Tout le monde travaille pour améliorer l’accueil, la prise en charge du patient, le traitement de la douleur, on a beaucoup progressé dans ce domaine-là depuis dix ans », liste ce dernier. Le service de stomatologie, de chirurgie maxillo-faciale et d’odontologie du centre hospitalier pratique chaque année plus de mille interventions. Compte sept praticiens. La pièce à main dentaire haute vitesse,est-elle importante?

 

La principale intervention est l’extraction des dents de sagesse mais le service intervient aussi également pour d’autres chirurgies buccales, comme des extractions complexes, des implants, des fractures buccales. Charge au centre hospitalier régional universitaire d’assurer les interventions plus lourdes, «nous, on est là pour des interventions plus courantes, mais bien faites », explique le chef de service. Pas de concurrence entre les deux centres hospitaliers, mais une réelle coordination.

 

Un confort supplémentaire. Nécessaire aussi puisque le service est habilité à accueillir les personnes en situation de handicap. «On travaille conjointement avec différents centres spécialisés de la région comme Marc-Sautelet », ajoute le chef de service. Pour les aider à mieux gérer ce temps d’hospitalisation, les équipes proposent aux parents d’accompagner leur enfant handicapé jusqu’à l’entrée du bloc, et d’être présents à la sortie. 

 

Tout en réduisant les temps d’attente avant et post-bloc. « C’est systématique, d’autant qu’on accueille des personnes handicapées et qu’ils ne peuvent pas attendre. » Pas étonnant alors que des patients de toute la région se rapprochent du groupement hospitalier. Ce classement augmentera sûrement la patientèle mais «cela permettra aussi d’avoir plus de poids dans la création des groupements hospitaliers de territoires, se réjouit Thierry Dumousseau, tout sourire. On sera plus entendu. »

 

 

L’hygiène bucco-dentaire, parent pauvre des soins en EMS

 

 

Voir la suite ≫