En mai, le Dr Robert Sutherland, président de l’ADC, et le Dr Euan Swan, chef des programmes dentaires de l’ADC, ont pris la parole devant un comité du gouvernement fédéral chargé d’étudier la possible pénurie de dentistes au Canada. L’ADC a été invitée à s’exprimer devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées, de concert avec des représentants d’autres associations professionnelles de la santé. Recherchez plus matériel dentaire sur Athenadental.fr  

 

« Il n’y a pas de pénurie de dentistes au Canada », a expliqué le Dr Sutherland. Il a insisté pour dire qu’en revanche, l’accessibilité aux soins et l’écart entre les milieux urbain et rural constituent une source de préoccupation croissante. En effet, des statistiques de l’Institut canadien d’information sur moteur brushless la santé montrent que 21 % des Canadiens habitent en milieu rural, alors que seulement 11 % des dentistes y travaillent. En conséquence, l’accroissement du nombre total de dentistes au Canada ne constituerait pas une solution convenable, à moins que davantage de dentistes n’exercent en milieu rural ou éloigné.

Mon ami m'a dit être impressionné par cette approche conviviale et être heureux de l'orientation que prenait le nouveau JADC. J'ai saisi l'occasion pour lui demander s'il voulait bien songer à nous aider dans notre travail. Or, lorsque je lui ai demandé s'il pouvait rédiger des «perles de sagesse cliniques» qui pourraient convenir à la nouvelle infrastructure que nous sommes en train d'élaborer, il a répondu qu'il n'avait ni le temps ni la confiance pour faire un pareil exercice.

Cette anecdote illustre l'un de nos problèmes capitaux – afin de créer un nouveau JADC, nous avons besoin d'un nouveau modèle pour capter, façonner et livrer l'information clinique. Ce qui est plus important encore, nous avons besoin de nouvelles gens pour nous aider dans cette entreprise.

Les Internautes Ayant Lu Cet Article Ont Également Lu DENTAIRE A L'ETRANGER: Un voyage programmé de A  Z