Les résultats d’une enquête conduite en septembre 2015 à l’initiative de Freedent* montrent que pour les Français, une mauvaise santé bucco-dentaire peut être à l’origine de caries (89 % des répondants), d’une mauvaise haleine  (86 %), de la formation de tartre et de plaque dentaire  (82 %) et de maladies parodontales (64 %). Mais peu d'entre eux connaissent les conséquences qu’une mauvaise santé bucco-dentaire peut avoir sur la santé en général. En effet, seuls 19 % des répondants l’associent à des maladies cardiovasculaires, 9 % à des troubles musculo-squelettiques ou à des tendinites, 10 % à des infections pulmonaires et seulement 3 % à un risque d’accouchement prématuré. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de Articulateur dentaire sur outil dentiste.

Pourtant, il existe bel et bien des liens étroits entre maladie bucco-dentaire et des maladies systémiques. En effet, il a été bien démontré qu’une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut avoir des conséquences sur la santé générale. Ainsi, les maladies parodontales seraient notamment liées à certaines maladies cardiovasculaires, accident vasculaire cérébral, à des infections respiratoires, au diabète, à la polyarthrite rhumatoïde, à l’obésité, ou encore à des accouchements prématurés. Qu'est-ce que les avantages du fauteuil dentaire anatomique ?

 

Le Dr Christophe Lequart, chirurgien dentiste, porte-parole grand public de l’UFSBD et membre du Comité d’Experts de Doctissimo précise que des bactéries pathogènes comme le Streptococcus mutans peuvent passer de la cavité orale à différents organes par voie sanguine et ainsi provoquer des maladies très diverses et parfois très graves comme l'infarctus du myocarde. Par ailleurs, précise le Dr Lequart, peu de personnes savent que la présence d’une maladie parodontale est responsables de la majorité d’accouchements prématurés.

 

Lors de son colloque annuel d’octobre 2015, l’UFSBD avait alerté les professionnels de santé sur les liens étroits qui existent entre maladie chronique et santé bucco-dentaire. Ainsi, en ce qui concerne le diabète, de nombreuses études montrent que cette maladie favorise le développement d’une parodontite pouvant conduire à la perte des dents et que l’infection parodontale, à son tour, influence négativement l’équilibre glycémique, rappelle le Dr Lequart.

 

 

Energétique dentaire : nos dents parlent de nous