La dentisterie numérique, offre déjà une réponse performante et adéquate aux nouvelles doléances esthétiques de votre patientèle. BSR est équipé d’un scanner de numérisation 3D haute résolution. Il garantit une extrême précision en couvrant la gamme la plus étendue d’indications dentaires. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur sur www.athenadental.fr

Le chiffre d’affaires des prothésistes dentaires est très important, et se situe autour de 1,2 milliard par an, malgré la disparition d’un tiers de leurs entreprises. Les nouvelles technologies maintiennent l’activité et les emplois. Interview de Bernard Detrez, président de l’UNPPD (Union nationale patronale des prothésistes dentaires).

Depuis des années, nos entreprises souffrent de l’importation de prothèses dentaires en provenance de pays à bas coût de main-d’œuvre, poussant les laboratoires dans une lutte des prix. À l’heure actuelle, l’importation représente environ 30 % du nombre de prothèses posées en France, un manque à gagner énorme surtout que les travaux restants ne sont pas forcément les plus rentables.

Par ailleurs, afin de demeurer à la pointe de l’innovation, BSR adhère (en mutualisation des moyens) avec d’autres laboratoires dentaires, à une coopérative basée en Lorraine, la C.P.L.D. (Coopérative de Production des Laboratoires Dentaires). Celle-ci utilise un outil ultra précis et complexe, une usineuse cinq axes, pilotée par un ingénieur-usineur.

De plus, l’arrivée des nouvelles technologies pousse la profession vers une certaine mutation et au regroupement. Pour maintenir notre activité, nous devons développer et afficher notre savoir-faire unique et notre qualité de travail dans la relation que nous entretenons au quotidien avec les cabinets dentaires.

Grâce à la CFAO, nous vous proposons un large éventail de matériaux nouvelle génération, c’est-à-dire une gamme de produits biocompatibles et à haute consonance esthétique. Comme la profession est en pleine évolution et que son souhait est de tendre vers un véritable statut reconnu, le besoin de personnel qualifié se fait de plus en plus ressentir. En effet, la contrepartie de l’arrivée de la CFAO (Conception et fabrication assistée par ordinateur) dans nos laboratoires, est l’émergence de nouvelles compétences et de plus de technicité. 

 

Une crèche dans une dent