Le programme de sensibilisation à la santé bucco-dentaire M’T dents sera quasiment supprimé dans les écoles dès cette rentrée et pour les trois prochaines années, en raison de mesures d’économies de l’Assurance maladie. Dr Christophe Lequart, porte-parole de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire) s’insurge contre cette décision, dont il évoque les répercussions. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de marathon micro moteur sur www.athenadental.fr

Dès la naissance, il est recommandé de commencer à nettoyer les gencives et les muqueuses de votre bébé après la tétée, à l’aide d’un linge humide et propre, que vous n’utiliserez que pour son hygiène dentaire. Dès que la première dent apparaît, on peut la brosser doucement, avec une petite brosse à dents à poils souples. Il est bon de le faire après chaque repas et au coucher. Nettoyez aussi les gencives. Utilisez pour cela une toute petite quantité de dentifrice fluoré (l’équivalent de la grosseur d’un grain de riz).

 

Presque, car seulement 20.000 écoliers de zones d’éducation prioritaire (ZEP) en bénéficieront contre 250.000 écoliers auparavant. C’est un très mauvais signe de santé public qui aura des conséquences, à court et à moyen terme. Elles permettent d’éduquer les enfants à l’hygiène bucco-dentaire et à l’hygiène alimentaire, afin qu’ils prennent de bonnes habitudes dès l’enfance. 

 

La carie de la petite enfance survient avant l’âge de 5 ans et peut atteindre les premières dents du bébé. L’émail devient terne, jaune, parfois brun. Une fois commencée, la carie s’aggrave rapidement. Elle est souvent douloureuse et peut nuire au sommeil de l’enfant, à son alimentation, et même à sa croissance et à son apprentissage du langage. Elle doit être traitée rapidement.

 

Il arrive que les parents se disent : « Puisque ce sont des dents de lait, une carie n’est pas si grave. » Cependant, l’entretien des dents de lait est très important : ces dents primaires définissent le visage de l’enfant, orientent les dents définitives dans la bonne position, et sont essentielles pour apprendre à manger et à parler. Si les enfants vont moins chez le dentiste, ils auront plus de caries, donc plus de soins. Ce qui va entraîner des dépenses de santé plus importantes.

 

L’offensive de la gauche sur les soins dentaires ulcère les patrons