Cette association entre le cancer du pancréas et les maladies des dents et des gencives, que l'on désigne également par maladies parodontales, a été explorée à moteur endodontie partir d'une population particulièrement large : 51.000 hommes âgés de 40 à 75 ans. Au cours des seize années de suivi, un cancer du pancréas a été diagnostiqué chez 216 personnes. 

Parallèlement, des données concernant l'état buccodentaire présent et passé avaient été recueillies pour toutes ces personnes. En croisant les informations, par rapport aux personnes n'ayant Loupes dentaires jamais souffert d'une maladie parodontale, celles qui ont déjà été touchées par ce type d'affections présentent un risque de développer un cancer du pancréas augmenté de 63%.

Dans le cas présent du cancer du pancréas, les molécules de l'inflammation générées au niveau buccodentaire pourraient être véhiculées jusqu'à cet organe et favoriser le localisateur apex développement tumoral.