Le lien entre la cavité buccale et une raideur de l'épaule peut sembler lointain. Une bonne partie des douleurs dorsales s’expliquerait par un déséquilibre de la mâchoire ou une mauvaise position des dents. Le rapport entre un mal de dos et une mauvaise position des dents n’est pas évident au premier abord. Pourtant un déséquilibre de la mâchoire, même infime, est bien souvent à l’origine de douleurs dorsales.

 

Ce que les spécialistes appellent syndrome algo-dysfonctionnel de l'appareil manducateur (SADAM), est l’objet de débats, notamment sur les forums internet sportifs. C’est l’une des affections les plus controversées. Cette affection est le plus souvent pensée, à tord, qu’en termes de malocclusion

 

L'articulation temporo mandibulaire (ou temporo maxillaire) est composée d'un côté par l'extrémité supérieure de la branche montante de la mâchoire inférieure (condyle maxillaire) et de l'autre. La douleur est souvent présente. On parle alors de syndrome algo-dystrophique de l'articulation temporo-mandibulaire ou SADAM. Vous pouvez vérifier plus de marathon micro moteur sur www.athenadental.fr

 

Exactement de la même manière, une minuscule épaisseur placée entre les molaires droites d’un sujet bien équilibré crée une perturbation qui se répercute sur l’ensemble du corps. Si la mandibule dévie vers la gauche, l’épaule et l’omoplate gauches remontent, la rotation cervicale vers la gauche se restreint, le bras droit s’affaiblit, le bassin monte du côté gauche, la flexion antérieure du tronc est limitée, l’équilibre sur le pied gauche est affaibli.

 

Une certitude en revanche: prendre soin de son capital dentaire est primordial pour protéger le système articulaire, musculaire et tendineux en général. Des dents non remplacées peuvent à long terme modifier l'équilibre de la mâchoire inférieure et de la mastication, déclenchant des douleurs jusqu'aux cervicales voire aux omoplates.

 

Les effets dus au décalage de l’articulation de la mâchoire relèvent aussi pour certains de croyances infondées. Les effets observés ne sont pas systématiques, pas plus que les douleurs. Cependant, certaines douleurs récurrentes voire blessures du sportif, peuvent faire penser à une malocclusion et inciter, lors d'une séance d’ostéopathie, à demander l'avis du thérapeute voire une correction.

 

Le tabagisme n'a aucun effet sur le traitement des implants