Exempts de tout contrôle, les professionnels Micro Moteur de l’orthodontie pratiquent des tarifs exorbitants sans pour autant que la qualité des soins soit garantie. Telles sont les conclusions d’une enquête publiée par la revue Capital dans son édition de décembre. Pour vivre heureux, vivons cachés…lampe à polymériser fournisseur dentaire micro moteur marathon 

 

Jusqu’à présent relativement épargnés, les orthodontistes ont vu ces dernières semaines les médias s’intéresser de près à leurs pratiques. Leurs pratiques tarifaires en premier lieu… Première salve, en novembre, avec la publication par la revue 60 millions de consommateurs des résultats de l’Observatoire citoyen des restes à charge – auquel sont associés Santéclair et le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) – sur les tarifs des chirurgiens-dentistes et ceux de leurs confrères orthodontistes (A lire sur notre blog, un petit retour sur le ramdam qu’a provoqué la publication de cette enquête). On le sait, les orthodontistes sont libres de fixer leurs tarifs. La base de remboursement de la Sécurité sociale (193,50 euros par semestre de traitement actif), inchangée depuis des années, demeure largement inférieure à ce que les praticiens facturent. Comptez en moyenne au niveau national 672 € par semestre avec des pics dans certaines régions supérieurs à 800 €, selon les données de l’Observatoire lampe frontale pas cher

Des tarifs en roue libre, des pratiques qui ne le sont pas moins, ajoutez à cela selon Capital, des durées de traitement un rien gonflées, l’utilisation de plus en plus fréquente de bagues de recyclage (sans évidemment que le patient en soit averti) ou encore la délégation de certains soins aux assistantes histoire de gonfler le volume d’activité sans trop solliciter les professionnels de santé… N’en jetez plus !